Marie-Emmanuelle Chessel,

Une méthode publicitaire américaine ? Cadum dans la France de l’entre-deux-guerres

Le développement de la publicité Cadum, dans la France de l’entre-deux-guerres, signale à la fois la transformation des pratiques commerciales et l’évolution de la culture de consommation. L’efficacité de la méthode (en particulier la liaison entre la marque, la distribution et la publicité), qui s’oppose aux pratiques des savonniers français, pourrait laisser croire, tout comme les critiques féroces face à l’image du «bébé Cadum», à une pratique américaine décriée en France. Il semble toutefois que la publicité Cadum contribue, plus généralement, à l’évolution marquée par l’intérêt des publicitaires, des annonceurs et des affichistes français, pour une publicité qui change de nature à la fin des années trente.

The development of Cadum advertising during the interwar period in France exemplifies both the transformation of commercial practices and the evolution of the culture of consumption. The Cadum method was based on a link between brand, distribution and advertising, which was entirely different from the method of French soapmakers. In view of the ferocious criticisms of the image of the « Cadum » baby, the efficacy of the method could lead one to believe that it was an American practice, broadly decried in France. It appears, however, that the Cadum advertisements were part of a broad evolution involving advertising professionals, announcers, and billboard companies at the end of the 1930s

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+