Margrit Müller,

La chance ou la bonne gestion ? Le contrôle familial multigénérationnel dans deux entreprises suisses depuis le XIXe siècle

Quels ont été les moyens utilisés dans deux firmes suisses, Chemische Fabrik Ütikon et von Moos Stahl, pour préserver le contrôle d’une famille sur la propriété du capital et sur le personnel de direction pendant plus de 6 générations ? Ils ont été influencés par la répartition du capital, le modèle coutumier de succession dans chaque famille et l’expérience spécifique de chaque firme en matière de management par une famille. Les conflits de succession ont été largement évités en limitant le nombre de membres de la famille présents dans l’entreprise et en diversifiant les modes de participation de la famille. La continuité dynastique a été assurée face aux changements du contexte économique et institutionnel en modifiant le système de contrôle et en élargissant le périmètre de la firme familiale. L’article présente les avantages et les inconvénients de certaines caractéristiques du contrôle par une famille lorsque la firme doit s’adapter à ces changements, notamment l’effet ambigu de l’horizon à long terme des actionnaires membres de la famille ou la capacité de prise de risque des patrons propriétaires. La législation suisse sur les sociétés a donné une grande liberté de manoeuvre en relâchant peu à peu les liens entre la firme et la famille.

This case study of the development of two Swiss family firms (« Chemische Fabrik Uetikon » and the « von Moos Steel Limited ») focuses on the means they used to preserve family control at the level of both ownership and management over six generations. The different models of family control have been shaped by the distribution of ownership, the customary pattern of family succession, and each firm’s specific experience with family management. Conflict about questions of inter-generational succession has been largely avoided by limiting the number of family members active within the firm and by varying the mode of family participation. Dynastic continuity within a changing economic and institutional context has been assured by modifying the system of control and expanding the boundary of the family firm. In this paper, the advantages and disadvantages of some characteristics of family control for adapting to these changes are identified, such as the ambiguous effect of the long-term horizon of family shareholders or the risk-taking capacity of the owner-entrepreneurs. Swiss corporation law has provided wide room for maneuver in gradually loosening the relationship between the firm and the family.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
 =dav id="footer">