Jean-Claude Daumas,

Les Établissements Blin et Blin d’Elbeuf à la fin du XIXe siècle : capital familial, industrialisme et paternalisme dans un secteur en déclin

Installés à Elbeuf après l’annexion de l’Alsace, les Établissements Blin et Blin y représentaient le triomphe de l’industrie moderne face à l’organisation proto-industrielle de la fabrique elbeuvienne. Cette étude cherche à définir leur individualité et leur style propre en articulant capital, structures productives, choix commerciaux et relations sociales dans l’entreprise. Elle montre qu’ils étaient caractérisés par une très forte identification à la famille fondatrice, une gestion de style industrialiste, la mécanisation et l’intégration de tout production, un attachement à la laine cardée que la diversification des fabrications n’est remis en cause, un large recours à l’endettement et une politique sociale paternaliste. La description des structures qui se sont cristallisées à fin du siècle permet de mettre en évidence les contradictions qui y sont en germe et qui n’apparaîtront au grand jour que dans la crise des années 1900 qui manquera d’entraîner la disparition de l’entreprise.

After Alsace was annexed by Germany, Blin and Blin settled in Elbeuf where it embodied the triumph of modern industry over the proto-industrial organization that still predominated in the Elbeuf woollen textile industry. The study of the capital of the firm, of its production structures, its commercial decisions, and the social relations that prevailed within it enables us to outline its specificity and its characteristics. It shows that it was characterized by a very close identification to the founding family, an industrialist type of management, a mechanized and integrated production, a far too limited diversification of its range of products, a wide appeal to borrowed money and a paternalist social policy. Describing structures that were shaped at the end of the century allows us to illuminate already existing contradictions which did not come to light until the crisis of the 1900s which nearly caused the end of the firm.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+