Gerold Ambrosius,

Les entreprises publiques dans l’économie sociale de marché de la RFA

Les entreprises publiques de la RFA se caractérisent par l’hétérogénéité aussi bien de leurs formes organisationnelles et juridiques que de leurs secteurs d’activités. Elles sont également marquées par la construction très fédérale de l’État. La part du secteur public dans la valeur ajoutée, les effectifs employés et les investissements de l’ensemble de l’économie s’est peu modifiée depuis la Seconde Guerre mondiale. Ceci est aussi lié au fait que les positions idéologiques ont eu, jusque encore dans les années 1980, une influence mineure, ce que fait par ailleurs que leur utilisation instrumentale ne correspond pas à des objectifs étatiques ou économiques généraux. Le secteur public est pour cela non seulement trop hétérogène, mais également trop soumis à des contraintes d’économie de marché. De plus en d’entreprises publiques ont été transformées en organisations de droit privé et des méthodes de management de l’économie privée ont été ainsi de plus en plus employées.

Public sector companies in West Germany are characterised by the heterogeneity of their organisational and juridical forms and also of their sectoral activities. In addition, they are marked by the very federal structure of government. The contribution of public sector companies to overall added value, to employment and to the investment level of the overall economy has changed little since World War II. This was due to the minor influence of ideology on company operations, even up to the 1980s. As a result, the pressures on firms corresponded neither to government objectives nor to those of the general economy. The public sector is thus very heterogeneous and excessively subjected to the economic constraints of the market. Increasingly, public sector companies are being privatised with the corresponding introduction of private sector management methods.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+