Emmanuel Okamba,

L’Ancien Régime à nos jours

L’objet de cet article est de montrer les conséquences de l’emprise de la culture sur la performance du système de gestion sur une longue période. L’étude du système de gestion des ressources humaines, à travers le cycle de vie de l’industrie sucrière aux Antilles de l’Ancien Régime à nos jours, montre qu’au-delà des contingence locales, les fondements culturels des pratiques ont traversé des siècles. Leur sous-estimation dans les pratique managériales se traduit par des effets délétères sur la performance des entreprises. Le projet d’entreprise peut-être un outil pour maîtriser ses effets. Son efficacité est toutefois limitée par le poids de la culture et des enjeux de pouvoir historiquement construits sur le terrain.

This article aims to analyse the consequences of culture on the performance of management systems over a long period of time. The study of the human resources management system of the West Indies sugar industry from the Ancien Régime to the present reveals that, beyond local contingencies, the cultural foundations of certain customs have lasted several centuries. The fact of ignoring their influence on management practice has handicapped the performance of the sugar companies. It is possible to address this problem through the implementation of a targeted internal company campaign, but its impact is nonetheless limited by traditions and the risk of changing an entrenched balance of power.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+